Loading...

Présentation

un mot, repris d’une conversation dans le train entre deux co-voyageurs

une demi-phrase, entendue lors d’une conversation entre deux voisins sur un banc de parc

une citation lue dans un livre intéressant

une phrase emblématique justement lue dans un journal

la nature avec des motifs complexes

la beauté d’un tissu

des phénomènes sociaux à interroger

l’impact de  notre société gaspilleuse

provoque des fantaisies

fait développer des idées

     d’une interprétation

     d’une transformation

     d’une réalisation

avec les moyens d’expression propres à l’artiste ; à travers le travail et la démarche artistique.

 

Des matériaux très intéressants

mais peu connus ou même jamais utilisés dans la création artistique, certainement pas dans l’art textile,

causent des souhaits de les intégrer dans un tableau.

 

Certaines couleurs

vues dans la rue ou dans la nature

des combinaisons de couleurs hors de commun, vues sur des habits des promeneurs en ville

déclenchent la réflexion sur la valeur et la signification de la couleur et l’envie d’y travailler.

Les techniques et les matériaux utilisés pour la réalisation sont tous aussi variés et différents que les sources d’inspiration.Le monde numérique devient de plus en plus puissant et prend sa place dans les techniques appliquées à la création.  

L’art textile c’est le plaisir de transformer des différents matériaux pour arriver à une beauté nouvelle.

Il n’y a pas de tabou – non seulement toute la gamme, tout le spectre textile, même le synthétique brut ou fondu, est impliqué : métal, bouteilles PET, emballage, feutre, bâches en polyéthylène, écorces, verre et plus. Les caractéristiques des moyens d’expression sont l’exactitude et la précision, ce qui représente un investissement énorme de temps et de patience. Les œuvres semblent être extrêmement différentes, mais elles obéissent toutes à une certaine rigueur concernant les couleurs  soit très harmonieuses dans un camée d’une couleur  soit dans un contraste soigneusement choisi mais le principe le plus important est de plaire à l’œil, de déclencher des émotions, de travailler pour la joie de l’âme. D’harmoniser et apaiser le spectateur. Face aux horreurs du monde autour de nous, garder nous-mêmes, le monde et donc l’avenir en bonne santé et équilibre. 

Dieter Filler, d’origine allemande, après des études de l’éducation artistique et artisanale (parmi d’autres branches) pour la formation d’enseignant et des études des Beaux-Arts à la Folkwangschule Essen, cherche son chemin d’évolution parmi les différents matériaux (bois, argile, plastique). Au début des années 90 il découvre en Suisse les possibilités de travailler les tissus pour des tableaux pleins de fantaisie et de créativité. Il suit des cours pour l’apprentissage de la technique traditionnelle développée par le peuple Amish aux Etats Unis.

 

Pour échapper aux possibilités d’expression perçues comme trop limitées, les règles de conception trop strictes et le matériel trop peu significatif il développe des formes personnelles :

 

toute la palette textile ainsi que de nouveaux matériaux et la troisième dimension en tant que relief de la surface ont été inclus

 

les différents stages répartis sur plusieurs années à Ste Marie aux Mines dans le cadre du “Carrefour Européen du Patchwork” ont de plus en plus motivé le développement en direction de l “Art textile”

 

Dieter Filler : « J’ai toujours le sentiment que mes journées ne suffisent pas pour réaliser toutes les idées, les plans et les rêves qui flottent dans ma tête. »

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this